Le chemin de la foi

Galates 6.7: “Marchez par l’Esprit, et vous n’accomplirez point la convoitise de la chair.”

Hébreux 12.1: “Courons avec patience la course qui est devant nous, fixant les yeux sur Jésus.”

 

Ami chrétien. Dieu nous appelle à marcher avec Lui… à courir vers Lui. Comme le peuple d’Israël dans le désert, la vie est souvent comparée à une longue marche, une longue “traversée du désert”. Et ce qui est fascinant dans ce “désert”, c’est que nous sommes entièrement dépendants de Dieu. Il n’y a rien de plus beau que d’être entièrement dépendant de Dieu, d’être finalement obligé de Lui faire confiance, parce qu’alors Il nous donne de vivre ses soins au quotidien. Dans ce chemin de foi, qu’est la vie, Dieu pourvoit, béni, prend soin de chacun de nous. Tant d’hommes et de femmes en ont fait l’expérience:
“Ses compassions ne cessent pas; elles sont nouvelles chaque matin.” Lamentations 3.22

“Car tu as été mon secours, et à l’ombre de tes ailes je chanterai de joie.” Psaume 63

“Éprouvez-moi (…) dit l’Éternel des armées, et voyez si je ne vous ouvre pas les écluses des cieux, et ne verse pas sur vous la bénédiction, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus assez de place.” Malachie 3.10

“La bénédiction de l’Éternel est ce qui enrichit, et il n’y ajoute aucune peine.” Proverbes 10.22

 

Quand Dieu bénit, Il le fait en abondance. Quand Dieu protège, Il le fait avec tendresse et Il nous prend dans ses bras et nous place sous l’ombre de ses ailes, là où règne la sécurité, le confort, le bien-être. Quand Dieu pourvoit, Il est généreux et donne sans compter…

Dans ce chemin de foi, notre Dieu souhaite que nous vivions ses bénédictions au quotidien. En fait Il désir vivre avec nous, avoir une relation avec nous, et Il veut nous faire part avec Lui de toutes choses.

“Celui même qui n’a pas épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous fera-t-il pas don aussi, librement, de toutes choses avec lui ? “ Romains 8.32

Dieu veut faire ce chemin de foi avec toi… Il veut te montrer le chemin. Je t’encourage à regarder un coup en arrière et à te souvenir de tous ces moments forts, précieux, édifiants avec Dieu, qui balisent ce chemin. Et puis sois attentif au quotidien: chaque jour Dieu nous fait des petits “clins d’oeil” comme pour nous rappeler qu’Il continue de s’occuper personnellement de nous avec amour et tendresse… Que nous puissions repérer ces clins d’oeils et que Dieu nous permette de transmettre quelque peu sur cette terre, toutes les perles qu’Il nous offre.. Et avançons avec Lui, de balise en balise, de clin d’oeil en clin d’oeil, fixant toujours les yeux sur Jésus.

Le Contentement-un témoignage

Verset Clé:

1 Timothée 6:6 “C’est, en effet, une grand source de gain que la piété avec le contentement.”

 

La semaine passée, j’étais en voyage avec ma famille. Lors de ce voyage, j’ai appris l’importance du contentement. Il faut avouer que personnellement je n’étais pas trop pour ces vacances qui avait été décidés par mes frères, soeurs et parents. Au début, j’essayais le mieux possible de ne pas me plaindre à haute voix, même si au dedans de moi j’étais en train de bouder et d’accuser les autres de m’avoir forcée à faire quelque chose que je ne voulais absolument pas. Autour de la moitié de notre séjour, j’ai réalisé que le fait de bouder me rendait misérable, que je n’avais aucun droit de le faire et que franchement j’étais têtue. La semaine avant ce voyage, j’avais appris plusieurs versets par coeur, entre autres 1 Timothée 6:6, et un soir je répétais les versets pour ne pas les oublier. Lorsque j’ai répété le verset nommé, j’ai vu que le contentement est un attribut important dans la marche chrétienne. J’ai décidé de changer mon attitude et d’être reconnaissante pour les opportunités et les expériences que Dieu m’avait donnés à travers ce voyage et ces vacances. Cette révélation m’a permis d’être agréable et aimable avec les autres personnes de ma famille pendant le reste de la durée de nos vacances.

 

En résumé, le contentement et une attitude important pour pouvoir vivre sa vie pleinement et prendre toutes les opportunités qui se présentent. En particulier, si on commence à se plaindre de notre sort, à se lamenter, à bouder c’est comme si on disait à Dieu qu’on s’en fiche de Ses plans. Lui, Il sait toutes choses, Il sait par quels chemin on doit passer pour grandir dans la foi, Il sait quels sont les cheminement qui Lui apporteront le plus de gloire. Finalement, Il sait ce qui est meilleur pour nous.

Romains 8:28 “Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.”

L’armure de Dieu(partie 2)

Lecture: Ephésiens 6:10-18

4. Le bouclier de la foi

Le bouclier pour “éteindre toutes les flèches enflammées du mal”. Les flèches enflammées… celles-ci peuvent prendre la forme de doutes, dépressions, détresses, découragements, etc. L’ennemi essayera tout pour nous désarmer. Mais on peut avoir la victoire en Jésus. Comment s’armer du bouclier de la foi? Il est important de mémoriser des versets bibliques, de se rappeler de toutes les prophéties biblique qui ont été accomplies. Une autre choses est de voir comment Dieu agit directement dans nos vies, comment Il répond à nos prières, etc. On peut avoir la foi que Dieu nous entends et qu’il ne nous abandonnera pas. Hébreux 13:5 “Dieu lui-même dit ‘Je ne te délaisserai pas et je ne t’abandonnerai pas’.”

5. Le casque du salut

Le casque c’est l’assurance du salut. La Bible nous dit très clairement qu’on ne peut pas perdre notre salut. Jésus dit dans Jean 10:27-30 “Mes brebis écoutent ma voix, je les connais et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle. Elles ne périront jamais et personne ne pourra les arracher de ma main. Mon Père, qui me les a donnés, est plus grand que tous et personne ne peut les arracher de la main de mon Père. Le Père et moi, nous sommes un.” Jésus nous assure que lorsqu’on devient sa brebis, quand on est sauvés, rien et personne ne peut nous arracher de Sa main. Et ce n’est pas que ça, nous sommes aussi scellés par le Saint Esprit. Ephésiens 1:13 “En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Evangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis”.  Rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu (voir Romains 8:38-39). Comment mettre le casque du salut? A nouveau il est important de lire la Bible quotidiennement et aussi de mémoriser les versets dans la Bible qui nous assurent du salut. Lire les évangiles et aussi l’épître au Romains pour nous rappeler que le salut n’a rien avoir avec nos sentiments et nos oeuvres. Le salut c’est le don de Dieu.

6. L’épée de l’Esprit

L’épée, l’arme offensive, c’est la Parole de Dieu. “En effet, la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante que toute épée à deux tranchants, pénétrante jusqu’à séparer âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur.” Hébreux 4:12. Ou encore, 2 Timothée 3:16-17 “Toute écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit formé et équipé pour toute oeuvre bonne”.  Comment utiliser cette épée? Connaître sa Bible, savoir comment l’utiliser, s’exercer à comprendre ce qu’on lit. Une autre bonne chose est de se réunir avec d’autres pour étudier. Utiliser la Bible quand on témoigne à d’autres personnes est aussi efficace.

7. La prière

La prière, elle se trouve tout à la fin de ce passage, mais je pense que c’est aussi une des armes les plus importantes qu’on a. La prière c’est parler avec Dieu, pas seulement Lui demander pour une voiture, ou une bonne note à l’examen, mais aussi le louer et l’adorer. Quand on prie, on approfondit notre relation avec Dieu. Jacques 4:7 “Soumettez-vous à Dieu, résistez au diable et il fuira loin de vous”. L’intercession pour d’autres chrétiens, afin qu’ils tiennent ferme, est aussi importante.

Ephésiens 6:10 “Enfin, mes frères et soeurs, fortifiez vous dans le Seigneur et dans sa force toute-puissante”.

L’armure de Dieu (1)

Lecture: Ephésiens 6:10-18

Il y a près d’un mois, je suis allée à une retraite de jeunes. Le sujet était la bataille spirituelle et j’ai beaucoup appris. Voici quelques trucs que j’ai retenu:

Il y a une guerre et nous sommes le champ de bataille, que l’on veuille où pas. Paul le dit très clairement dans sa lettre aux Ephésiens: “Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes”.

Comment est-ce qu’on peut avoir la victoire, comment est-ce qu’on peut tenir ferme contre l’ennemi? Dieu nous a donné une armure efficace:

  1. La ceinture de la vérité

La ceinture, dans l’armée romaine, tenait beaucoup des autres pièces de l’armure ensemble. Il est important qu’on mette la ceinture de la vérité. Comment le faire? Une manière de s’entourer de la vérité c’est de lire la Bible régulièrement. La Bible c’est la Parole de Dieu et elle est vraie. En plus il est important de s’entourer d’amis qui disent la vérité. Une autre manière de mettre cette partie de l’armure est d’exercer l’honnêteté et l’intégrité, c’est à dire de parler la vérité aux autres et aussi à soi-même. Philippiens 4:8 “Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées.

  1. La cuirasse de la justice

La cuirasse est une partie importante de l’armure, elle protège la majorités des organes vitales. Du côté biblique, la cuirasse nous aide pour pas qu’on se cause trop de problèmes. Comment revêtir cette cuirasse de la justice? Premièrement il est important de réaliser que ce n’est pas notre justice qu’il faut revêtir, mais la justice de Jésus. Philippiens 3:8-9 met cela en perspective “Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, et d’être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s’obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi”. Ceci dit, il est aussi important d’obéir à Dieu et de l’écouter. Côté pratique, il est important de s’impliquer dans une assemblée/église locale où la Bible est au premier plan. Il est important d’enlever les choses dans nos vies qui peuvent nous faire tomber.

  1. Les chaussures pour annoncer l’évangile

Romains 10:14-15 “Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler? Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a personne qui prêche?Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés? selon qu’il est écrit: Qu’ils sont beaux Les pieds de ceux qui annoncent la paix, De ceux qui annoncent de bonnes nouvelles!” Il est important de savoir comment partager l’évangile avec ceux qui sont autour de nous. Voici l’évangile en 4 points: 1. Réaliser qu’il y a un problème (le péché, voir Romains 3:23 et Romains 6:23), 2. Une Personne à été donnée (Jésus, voir Galates 4:4-5) 3. Une oeuvre a été faite (le sacrifice de Jésus sur la croix, voir Romain 5:6) et finalement 4. un choix doit être fait (il faut croire en Jésus, voir Luc 13:3, Actes 16:31 et Jean 3:16). Soyez toujours prêts pour partager l’évangile du Christ, c’est LA bonne nouvelle!

Le reste à la semaine prochaine!

smiley-svg

Le Bonheur du Chrétien

“Attristé mais toujours joyeux” (2 Cor. 6.10)

Qu’est-ce qui rend l’homme heureux ? L’argent, la gloire, la puissance ? La réussite, la famille, la santé ? Toutes ces choses semblent bien apporter une forme de bonheur puisque c’est ce que nous recherchons le plus souvent. Mais le chrétien est-il malheureux s’il a perdu son argent, sa santé, peut-être même sa famille ? Toutes ces circonstances douloureuses dont la vie est remplie affectent, bien entendu, autant les chrétiens que les autres, et pourtant Paul nous encourage à nous “réjouir toujours dans le Seigneur” (Phil. 4.4) ! Comment se réjouir en période d’échec, de difficulté, de deuil… ?

Philippiens 4.11: “J’ai appris à être content (…) dans les circonstances où je me trouve.”

En fait, ce qui est incroyable c’est que la joie d’un chrétien ne dépend pas des circonstances de sa vie ! Le chrétien, enfant de Dieu, puise son bonheur dans quelque chose de beaucoup plus profond, de beaucoup plus grand que les circonstances qui varient tellement: l’amour de Dieu pour lui. C’est l’amour de Dieu qui est à la base de tout, et de cet amour découle la grâce offerte aux hommes par Jésus-Christ. “En haut” il y a les circonstances de la vie, les réussites, les déceptions, la gloire, l’abandon etc.. mais au fondement de celui qui est né de nouveau il y a un bonheur qui est inaltérable, celui de se savoir sauvé, enfant de Dieu et celui de se savoir aimé d’un amour incroyable.

Romains 8.38: “Car je suis assuré que ni mort, ni vie, ni anges, ni principautés, ni choses présentes, ni choses à venir, ni puissances, ni hauteur, ni profondeur, ni aucune autre créature, ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu, qui est dans le christ Jésus, notre Seigneur.”

Il faut prendre à coeur les circonstances de notre vie, et le vivre avec Dieu, les vivre pour sa gloire… mais elles ne doivent pas nous faire douter de nous, nous accabler et encore moins tarir notre bonheur: distinguons les joies et déceptions éphémères du monde, et le bonheur par excellence auprès de Dieu ! À la lumière de ces versets on réalise mieux pourquoi des chrétiens persécutés ont encore le sourire, pourquoi des malades témoignent de beaucoup de paix etc… Le bonheur du chrétien est grand ! Alors en toutes circonstances gardons le sourire: en témoignant de ce bonheur indépendant des circonstances nous rendons gloire à Dieu ! Et c’est ce qu’il aime !

Après avoir écrit ce message je suis tombé sur un feuillet qui parlait justement de la “joie du chrétien” alors je voulais juste partager deux citations qui complètent bien le sujet:

  • “L’argent permet d’acheter beaucoup de choses mais pas l’essentiel. Il nous permet d’acquérir de la nourriture mais pas l’appétit, les médicaments mais pas la santé, des connaissances mais pas des amis, des moments de plaisir mais ni la paix, ni le bonheur.” (dramaturge norvégien)
  • Si Jésus pouvait toujours se réjouir, c’est parce qu’il trouvait sa joie dans une relation permanente et heureuse avec son Père, une relation sans nuage ni éclipse. Dans les situations les plus difficiles, il restait en communion avec Dieu, dans une totale harmonie avec la volonté de celui qui l’avait envoyé. Rien ne pouvait affaiblir ni interrompre cette relation.

Dieu est amour

L’amour de Dieu… Voilà un sujet inexhaustible. Il y a tellement de choses à dire à ce propos…

Commençons par ce que la Bible nous en dit:

 

1 Jean 3:1 “Voyez de quel amour le Père nous a témoigné pour que nous soyons appelés enfants de Dieu!”

Ephésiens 3:18-19 “pour être capables de comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur, et la hauteur de l’amour de Christ, et de connaître cet amour qui surpasse toute connaissance, afin que vous soyez remplis de toute la plénitude de Dieu.”

Romains 5:8 “Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.”

Jean 3:16 “Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.”

1 Chroniques 16:34 “Louez l’Eternel, car il est bon, Car sa miséricorde dure à toujours”

Psaume 36:5 “Eternel! ta bonté atteint jusqu’aux cieux, Ta fidélité jusqu’aux nuées”

Psaume 86:5 “Car tu es bon, Seigneur, tu pardonnes, Tu es plein d’amour pour tous ceux qui t’invoquent”

Jean 13:34 “Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés”

1 Jean 4:9 “L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.”

 

Il y a beaucoup plus de versets qui parlent de l’amour de Dieu… Ce qui nous prouve le plus l’amour de Dieu c’est le fait que Jésus est venu sur terre et qu’il est mort pour nos péchés. Imaginez ce que Christ a vécu pour que nous on puisse vivre et connaître Dieu! Il a enduré la torture, Il a porté nos fardeaux, nos péchés sur Lui. Il a prit la colère de Dieu sur Lui pour qu’on puisse être libérés de sous le joug  du péché.

 

Voici un de mes chants préférés qui parle de l’amour de Dieu:

L’amour de Dieu de loin surpasse

Ce qu’en peut dire un cœur humain.

Il est plus grand que les espaces,

Même en l’abîme il nous atteint.

Pour le péché de notre monde,

Dieu nous donna Jésus.

Il nous pardonne,

Ô paix profonde,

Il sauve les perdus.

L’amour de Dieu, si fort, si tendre,

Est un amour sans fin :

Tel est le chant que font entendre

Les anges et les saints.

Versez de l’encre dans les ondes,

Changez le ciel en parchemin,

Tendez la plume à tout le monde

Et que chacun soit écrivain :

Vous dire tout l’amour du Père

Ferait tarir les eaux

Et remplirait la place entière

Sur ces divins rouleaux.

Et que le monde un jour chancelle

Avec ses trônes et ses rois,

Quand trembleront tous les rebelles,

Soudain saisis d’un grand effroi.

De Dieu l’amour que rien ne lasse

Pour nous encore vivra :

C’est le miracle de la grâce,

Amen ! Alléluia !

 

Chant sur YouTube

 

Nouvelle Vie

lecture: 2 Corinthiens 5:17

 

“Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici toutes choses sont devenus nouvelles.”

Je ne sais pas si ca vous arrive souvent de penser et de se culpabiliser sur ce que vous avez fait il y a 10 ans. En tout cas, moi ça m’arrive. J’ai beau savoir qu’une fois pardonnée je n’ai rien à craindre, que Jésus a tout payé, mais des fois, la culpabilité persiste. Quand on commence a avoir ces doutes, il est important de savoir ce que la Bible nous assure: que Dieu nous a pardonnés, que le passé c’est le passé, le présent c’est le présent. 2 Corinthiens 5:17 nous montre qu’on a pas à se culpabiliser du passé, qu’une fois qu’on est en Christ on est quelqu’un de nouveau, un nouveau départ. Un autre verset qui est très encourageant sur ce sujet:

Psaume 103:12 “Autant l’orient est éloigné de l’occident, autant Il éloigne de nous nos transgressions.”

La chose super a propos de ce verset c’est que si on marche vers l’ouest, on arrive jamais a l’est. Donc Dieu, il éloigne nos péchés de nous d’une distance infinie!

Voici quelques lignes d’un chant qui m’as beaucoup marquée:

 

“That was then, this is now

You’re bought by the blood, saved by the Son the saints all sing about

That was lost, this is found

And it’s time to say goodbye to the old you now

So go ahead, put the past in the past

Box it up like an old photograph

You don’t have to go back

‘Cause that was then and this is now”

 

Josh Wilson, “That was then, This is now

 

backtoschool

En ces jours de reprise…

Voilà une semaine que la plupart des Français ont repris les cours. C’est la rentrée et le train train quotidien reprend son court: métro-boulot-dodo… Nous sommes amenés à rencontrer de nouvelles personnes, à échanger, à présenter qui nous sommes…. Mais qui sommes nous, nous chrétiens ? Quelle est notre véritable identité ? Voyons ce que Dieu nous enseigne sur notre identité:

 

Romains 8.16 nous dit que “nous sommes enfants de Dieu”. Également dans Jean on peut lire: “Á tous ceux qui l’ont reçu (Jésus), il leur a donné le droit d’être enfants de Dieu.” Par notre “nouvelle naissance” (Jean 3.3) Dieu nous a élevés au rang de ses enfants. Il nous a revêtu de gloire et de majesté, car nous sommes devenus les fils et les filles du Dieu Très-haut. Et Jésus n’est-il pas aussi “Fils de Dieu” (Jean 1.49)? En effet, la chose incroyable est la suivante: “si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers; héritiers de Dieu, cohéritiers de Christ” (Rom 8.17) Ainsi, nous qui n’étions rien, qui étions pécheurs, Dieu a fait de nous des cohéritiers de Jésus… comme si nous étions frères et soeurs de Christ. Cependant n’oublions pas que Jésus est le Fils Bien aimé, parfait, et notre exemple à tous: nous aspirons à lui ressembler. Mais ces versets nous montrent déjà un aspect de notre identité: nous sommes des enfants de lumière (Eph. 5.8), riches (héritage, trésors dans les cieux) et purs (lavés par le sang de Jésus).

Seulement nous lisons une lettre plus loin, que “l’homme libre qui a été appelé est l’esclave de Christ” (1 Cor 7.22). Cela nous montre que notre identité en tant que chrétien est complexe. Car comment être à la fois cohéritiers de Christ et esclaves de Christ ? Nous sommes donc enfants de Dieu, cohéritiers de Christ par le salut, et rien ni personne peut nous enlever ce statut si majestueux, mais nous sommes esclaves de Christ dans notre attitude et notre relation: attitude d’humilité, de respect et de disposition pour accomplir ce que Dieu nous demande de faire.

Car voici nous avons bien une mission à accomplir: nous sommes  “ambassadeurs pour Christ” (2 Cor 5.20) et ”conducteurs d’aveugles” (Rom 2.19): quelle belle expression pour mettre en évidence que notre identité est aussi définie par le rôle que nous avons à jouer: aider, annoncer la Parole de Dieu, amener les perdus à la lumière… c’est le témoignage.

Enfin nous travaillons pour la gloire de Dieu, mais Dieu travaille aussi en nous: le chrétien est aussi “le labourage de Dieu [et] l’édifice de Dieu” (1Cor 3.9). Nous sommes l’ouvrage de ses mains et le champ dans lequel Dieu sème ses fruits pour les faire fructifier… mais cet édifice prend encore une valeur plus grande quand on lit “vous êtes le temple de Dieu et (…) l’Esprit de Dieu habite en vous.” (1 Cor 3.16). Dieu est partout et aussi en nous. Il est, lui aussi, une partie de notre identité.

 

Récapitulons notre si belle identité:

 

Nous sommes:

  • Enfants de Dieu
  • Cohéritiers de Christ
  • Esclaves de Christ
  • Ambassadeurs pour Christ
  • Conducteurs d’aveugles
  • Le labourage de Dieu
  • L’édifice de Dieu
  • Le temple de Dieu

 

N’hésitez pas à rajouter les aspects que vous trouvez encore dans la Bible !

 

“ Si aujourd’hui je suis un homme/une femme différent(e), qui veut transmettre de la joie, de l’amour, qui veut offrir un sourire et proposer une aide, si je suis cet(te) homme/femme là, tendre Père, c’est bien parce que c’est ta lumière qui brille en moi. Je suis un temple et tu habites en moi. Ton Esprit habite en moi: il éclaire quelque peu ce monde si sombre. Je te prie de raviver ma flamme.”

Une Maison de Prière

Lecture: Luc 19:45-48

Jésus est à Jérusalem, ceci se passe juste après l’entrée triomphale sur un ânon. Il entre dans le temple et voit des gens qui font du business et du coup Il les chasse dehors en disant “Il est écrit: Ma maison est une maison de prière; mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs.” Quelle est l’application de cette histoire dans notre vie?

1 Corinthiens 3:16 “Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l’Esprit de Dieu habite en vous.”

On lit qu’on est le temple de Dieu: Il demeure en nous. En tant que temple de Dieu est-ce qu’on fait attention pour que nos pensées soient pures et qu’ils ne se transforment pas dans une ‘caverne de voleurs’? Est-ce qu’on prend le temps pour prier, pour honorer Dieu par nos pensées et nos actes?

Philippiens 4:8 “Au reste, frères, toutes les choses qui sont vraies, toutes les choses qui sont pures, toutes les choses qui sont aimables, toutes les choses qui ont bonnes renommée…que ces choses occupent vos pensées.”

 

Une petite pensée à propos de cette histoire:

“ (…) et cependant au peuple rançonné

Vous vendez le baptême au jour de la naissance;
Vous vendez au pécheur l’inutile indulgence;
Vous vendez aux amants le droit de s’épouser;
Vous vendez aux mourants le droit d’agoniser;
Vous vendez aux défunts la messe funéraire;
Vous vendez aux parents l’office anniversaire;

Vous vendez oraisons, messes, communions;
Vous vendez chapelets, croix, bénédictions;
Rien n’est sacré pour vous, tout vous est marchandise,
Et l’on ne saurait faire un pas dans votre église
Sans payer pour entrer, sans payer pour s’asseoir,

Sans payer pour prier. L’autel est un comptoir.”

Victor Hugo

DSC00678

Un petit poème

Voici un poème, une prière, écrit il y a quelques mois, en anglais:

O Lord, I pray to thee today

I have been walking in my own way

Humbly, I come and confess before thee

Knowing that you still love and forgive me

Give me the humility to lean on you

Through all life’s demands and in all I do

Thank you Lord for hearing my prayer

And I know I rest always in your care

Amen